L’agriculture familiale est un mode de vie et non une profession

10 Septembre 2013, Mise à jour, 09:51 EEST
  • RSS
  • Imprimer
Loading...
auteur: PantherMedia/Scanpix

En visite en Lituanie cette semaine, les ministres de l’Agriculture de l’Union européenne, les représentants de la Commission européenne, du Parlement européen et des organisations non-gouvernementales discutent des perspectives des exploitations familiales dans le contexte de la mondialisation. On accorde beaucoup d’attention ces derniers temps aux exploitations familiales qui recherchent une niche dans un monde en mutation.

Concernant les exploitations familiales, une question apparait souvent : qu’est-ce que c’est une exploitation familiale ? Comment la définir ? Il n’existe pas d’opinion commune à ce sujet, mais on est d’accord sur le fait qu’il s’agit de petites et moyennes exploitations, où tant les biens que leur gestion se retrouvent entre les mains des membres d’une famille, et la famille réalise la plus grande partie du travail. En Lituanie, il y a environ 100  000 exploitations de la sorte.

Selon les agriculteurs eux-mêmes, l’agriculture familiale est plus qu’une activité professionnelle, c’est un mode de vie. Cette activité est indissociable de l’histoire familiale, d’une terre transférée de génération en génération. Les familles d’agriculteurs produisent non seulement des produits naturels, mais elles préservent aussi des traditions et valeurs anciennes. Les personnes qui travaillent la terre de leurs parents et grands-parents enseignent à leurs enfants le respect de la nature, la patience et l’assiduité.

Dans la majorité des pays, les exploitations familiales maintiennent non seulement les traditions d’un mode de vie rural, mais elles dynamisent aussi le marché local. Il est évident que l’économie d’une région croît lorsque les exploitations familiales commercent avec succès. Les petites exploitations sont attractives aussi du fait qu’elles recherchent souvent l’originalité. Par exemple, il existe des exploitations qui se spécialisent dans la fabrication des fromages ou cultivent des condiments, voire fabriquent même des glaces maison à partir de lait frais. En faisant des produits uniques, les agriculteurs créent une valeur ajoutée plus importante, ce qui assure une source de revenu à l’exploitation familiale.

La production des exploitions familiales arrive le plus souvent aux consommateurs directement ou via un petit nombre d’intermédiaires. Dans ce cas, les exploitations familiales acquièrent un avantage par rapport aux autres exploitations car, grâce à une relation directe avec les gens, l’agriculteur devient plus sensible à leurs besoins et accorde une plus grande attention aux produits de qualité supérieure, à leur fraîcheur, leur goût et leur sécurité.

Toutefois, au cours des deux dernières décennies, le nombre d’exploitations familiales a diminué dans de nombreux pays de l’UE. La raison est une productivité et concurrence croissantes dans le secteur agricole. En essayant de survivre aux côtés des plus grandes, les plus petites exploitations commencent elles-mêmes à s’agrandir. Hélas, les exploitations qui s’agrandissent perdent leur originalité et la continuité des traditions.

L’UE recherche en permanence des mesures pour soutenir l’agriculture familiale. Ces petites exploitations sont encouragées à coopérer entre elles, ce qui leur permet de vendre plus facilement leur production. Une position unie des exploitations familiales les aident aussi dans les négociations avec les intermédiaires. Les exploitations familiales sont également encouragées et soutenues pour appliquer dans leur activité les innovations et nouveautés de la recherche scientifique, ce qui leur permet de réduire les coûts de production et produire plus tout en conservant une qualité élevée.

L’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré 2014 Année internationale de l’agriculture familiale, et la Commission européenne a récemment initié des consultations publiques sur le rôle des exploitations familiales en essayant d’identifier les principaux défis et les priorités de l’avenir. Ces initiatives montrent la place importante que le modèle d’agriculture familiale occupe dans l’économie et la vie sociale des pays de l’UE.

Les exploitations familiales peuvent sans doute être désignées comme le fondement d’une agriculture qui prospère en Europe depuis des siècles et qui est compétitive, durable, orientée vers le marché, harmonieusement intégrée au milieu rural et conforme aux intérêts de la société.

Sélectionner tout

Par domaine politique

  • Affaires générales (GAC)
  • Affaires étrangères (CAE)
  • Affaires économiques et financières (ECOFIN)
  • Justice et affaires intérieures (JAI)
  • Emploi, politique sociale, santé et consommateurs (EPSCO)
  • Compétitivité (COMPET)
  • Transports, télécommunications et énergie (TTE)
  • Agriculture et pêche (AGRI)
  • Environnement (ENVI)
  • Éducation, jeunesse, culture et sport (EJC)

Calendrier des événements

Recherche Tous les événements
Précédant Suivant
Décembre 2013
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30
8
14
15
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
01 02 03 04 05
De 28.11.2013 à 29.11.2013
Troisième Sommet du Partenariat oriental

S‘abonner aux actualités

À propos abonnement