Discours de bienvenue de Son Excellence Dalia Grybauskaitė, Présidente de la République de Lituanie, à la 10e rencontre annuelle de Yalta

20 Septembre 2013, Mise à jour, 14:36 EET
  • RSS
  • Imprimer
Loading...
auteur: Dž. G. Barysaitė

   Vos Excellences,
   Mesdames et Messieurs les invités,

   C'est pour moi un honneur de m'adresser à vous dans ce palais historique.
   On y ressent l'esprit d'une Europe élargie.
   Vous voir tous ici, venus de l'Europe de l'Est, de l'Ouest, du Sud et du Nord, renforce également ce sentiment d'être au centre de l'Europe. Et je souhaite à tous les participants de cette conférence de perpétuer ce sentiment.
   Ce n'est pas facile, car cela exige effort et détermination. Mais c'est vraiment possible, grâce à un soutien uni et des pas courageux des leaders et du peuple ukrainiens.


   Grâce à l'appui de l'UE et des amis de l'Ukraine. Grâce à une conviction profonde dans l'idée d'Europe.
   Aujourd'hui l'Ukraine est au centre de l'attention de tous les Européens qui ne sont pas indifférents à la sécurité et à la prospérité de notre continent. Il est important que l'Europe soit également aujourd'hui au centre de la politique ukrainienne.
   Les mots prononcés par Viktor Ianoukovytch lors de l'ouverture de la troisième de session de la Verkhovna Rada de l'Ukraine confirment de manière évidente que l'association avec l'Europe est le choix stratégique de l'Ukraine.
   Ce choix a été approuvé aussi bien par la majorité que par l'opposition.
   Le consensus et la détermination sont présents du côté ukrainien.
   Permettez-moi de vous dire que la détermination est également du côté de l'Union européenne. Ce qu'il reste à faire, c'est de consolider la volonté politique affirmée par les deux parties et de démontrer en pratique que l'Ukraine est prête à penser, à agir et à se sentir européenne.
   Rien n'est fait tant que tout n'a été fait.
   Il reste des tâches très claires et très concrètes à accomplir pour arrimer l'Ukraine à l'Europe et l'Europe à l'Ukraine. Vous les connaissez toutes très bien.
   Premièrement, il est nécessaire d'établir des garanties légales pour des élections honnêtes et transparentes.
   Deuxièmement, il faut assurer les mêmes conditions à tous les partis, groupes et mouvements politiques, il s'agit de l'attribut indispensable d'un système légal et judiciaire sain.
   L'application sélective des lois, le déséquilibre des pouvoirs et les ambigüités de la base légale sont désastreux pour le fonctionnement de la démocratie.
   Troisièmement, le non-respect et la remise en question des engagements internationaux entraînent la défiance. Tout comme un climat ambigu pour les entreprises et une corruption enracinée découragent les investissements, les échanges commerciaux et le développement économique.
   Nous avons une chance historique et unique de relier l'Europe et l'Ukraine.
   L'Europe souhaite incontestablement que l'Ukraine devienne un vrai partenaire. Un partenaire qui puisse contribuer au développement et à la sécurité de l'Europe. Un partenaire qui serve d'exemple aux autres acteurs de la région.
   L'Europe, c'est la libre volonté, elle n'impose pas et n'intimide pas. C'est la décision de l'Ukraine, de ses leaders et de son peuple, d'être avec l'Union européenne ou pas.
   L'Europe est ouverte et déterminée à renforcer la coopération avec l'Ukraine. Mais elle ne forcera pas l'Ukraine.
   La voie de développement d'un pays ne peut pas être imposée de l'extérieur. Toute tentative de le faire est une enfreinte au droit international.
   Soyons francs, la Lituanie, comme l'Ukraine et d'autres pays de la région, doivent faire face à des sanctions qui ont pour objectif d'empêcher l'association entre l'Ukraine et l'Europe.
   C'est un signe de faiblesse, c'est illégal et cela révèle le vrai visage de ceux qui imposent ces sanctions.
   Toutes les décisions prises au sein de l'Union européenne sont le résultat d'un consensus et l'Union européenne les respectera sans faille.
   C'est ce qu'être européen veut dire.
   Il n'est pas facile d'atteindre un consensus.
   Mais une fois atteint, tout le monde espère qu'il sera mise en œuvre dans son intégralité. Nous avons les mêmes attentes envers nos partenaires. C'est une question de confiance. Que ce soit un accord d'association ou la mise en œuvre des engagements envers l'OMC.
   Les réformes sont tout d'abord bénéfiques à l'Ukraine elle-même. Elles ne doivent pas être mise en œuvre pour satisfaire Bruxelles. Il faut les mettre en œuvre pour satisfaire les besoins du peuple ukrainien.
   L'Union européenne est prête à échanger ses bonnes pratiques et son expérience.
   La Lituanie a profité d'une telle occasion il y a vingt ans et nous assurons déjà la présidence du Conseil de l'UE.
   Enfin, l'association avec l'Union européenne n'est pas une association contre quelque chose ou quelqu'un.
   L'Europe sait très bien que la construction des barrières est un exercice destructeur.
   La survie de l'Europe est basée sur son ouverture et non sur son isolement. Toute tentative de dépeindre le partenariat oriental comme un moyen de lutte est erronée.

   Chers amis,

   Nous comptons déjà les jours avant le sommet de Vilnius. Plus le sommet de Vilnius est proche et plus la pression monte.
   Je souhaite à l'Ukraine, à ses leaders et son peuple de la force, de la volonté politique et de la détermination pour faire face à la pression.
   L'Ukraine doit elle-même construire son avenir.
   L'Ukraine est trop grande, trop forte et trop importante pour laisser les autres décider de son sort.
   Je vous invite à faire du sommet de Vilnius un sommet historique non seulement pour l'Ukraine mais aussi pour l'Europe.
   Profitons de cette opportunité qui s'offre à nous. Arrimons l'Ukraine à l'Europe et l'Europe à l'Ukraine.

   Je vous souhaite des discussions fructueuses.
   Merci !
 

Dalia Grybauskaitė, Président de la République de Lituanie
 

Sélectionner tout

Par domaine politique

  • Affaires générales (GAC)
  • Affaires étrangères (CAE)
  • Affaires économiques et financières (ECOFIN)
  • Justice et affaires intérieures (JAI)
  • Emploi, politique sociale, santé et consommateurs (EPSCO)
  • Compétitivité (COMPET)
  • Transports, télécommunications et énergie (TTE)
  • Agriculture et pêche (AGRI)
  • Environnement (ENVI)
  • Éducation, jeunesse, culture et sport (EJC)

Calendrier des événements

Recherche Tous les événements
Précédant Suivant
Décembre 2013
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30
8
14
15
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
01 02 03 04 05
De 28.11.2013 à 29.11.2013
Troisième Sommet du Partenariat oriental

S‘abonner aux actualités

À propos abonnement