Réunion des ministres de la Sécurité sociale et du Travail : L'investissement dans les enfants, une clé pour une société florissante

12 Juillet 2013, Mise à jour, 13:07 EEST
  • RSS
  • Imprimer
Loading...
auteur: PantherMedia/Scanpix

Les méthodes et mesures visant à assurer le bien-être des enfants, cette question fait partie des discussions de ce jeudi lors de la réunion informelle des ministres de l'Union européenne pour l'emploi et la sécurité sociale. Les ministres du trio d'États membres (Lituanie, Grèce, Italie), les représentants de la Commission européenne et de la plateforme sociale, tous s'accordent à dire que des soins adéquats donnés aux enfants constituent un sujet important pour l'avenir de l'ensemble de l'UE.

Selon Algimanta Pabedinskienė, ministre de la Sécurité sociale et du Travail, « L'investissement dans les enfants est une base du développement d'un individu dans la société toute sa vie durant. Le bien-être des enfants est une condition préalable, mais certainement pas la seule, pour veiller à ce que les jeunes soient instruits et prêts à relever les défis du marché du travail, et prendre une part active dans la vie publique. Nous devons investir dans les enfants, empêcher la pauvreté et l'exclusion sociale des enfants, c'est de cette façon que nous pourrons assurer un meilleur avenir pour nous et nos enfants ».

Le ministre a souligné que le thème du bien-être des enfants se doit d'être mieux et plus profondément appréhendé, non seulement dans le domaine social, mais aussi dans les secteurs de l'économie, de la promotion des affaires, et de la gestion financière. L'investissement dans les enfants, sur le long terme, contribue à la compétitivité de l'ensemble de l'UE.

Les discussions de ce jeudi ont inclus les méthodes de lutte contre la pauvreté et dans le même temps, l'utilisation des possibilités offertes par le nouveau cadre financier. Les débats ont également porté sur le rôle joué par les organisations non gouvernementales dans la lutte contre les problèmes de pauvreté, ainsi que la nécessité de délivrer des prestations et des aides ciblées pour les enfants dans le besoin.

Les enfants sont exposés, plus que tout autre groupe d'individus, aux risques de la pauvreté, ce qui est vrai pour presque tous les États membres, à l'exception de l'Allemagne, de Chypre, de la Finlande et du Danemark. Dans l'UE, 20,5 % des enfants font face au risque de pauvreté. Le niveau d'exposition au risque de pauvreté de tous les ressortissants de l'UE atteint 16,9 %. Les États membres de l'UE cherchent maintenant des méthodes plus efficaces pour faire face à ce problème.

Vous trouverez plus d'informations sur la réunion informelle des ministres de la Sécurité sociale et du travail ayant lieu aujourd'hui à l'adresse www.eu2013.lt.

Sélectionner tout

Par domaine politique

  • Affaires générales (GAC)
  • Affaires étrangères (CAE)
  • Affaires économiques et financières (ECOFIN)
  • Justice et affaires intérieures (JAI)
  • Emploi, politique sociale, santé et consommateurs (EPSCO)
  • Compétitivité (COMPET)
  • Transports, télécommunications et énergie (TTE)
  • Agriculture et pêche (AGRI)
  • Environnement (ENVI)
  • Éducation, jeunesse, culture et sport (EJC)

Calendrier des événements

Recherche Tous les événements
Précédant Suivant
Décembre 2013
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30
8
14
15
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
01 02 03 04 05
De 28.11.2013 à 29.11.2013
Troisième Sommet du Partenariat oriental

S‘abonner aux actualités

À propos abonnement