Lors des débats du Parlement européen, le vice-ministre V. Leškevičius est intervenu sur les questions des réfugiés, de l’immigration et des droits de l’homme

10 Octobre 2013, Mise à jour, 14:32 EET
  • RSS
  • Imprimer
Loading...
auteur: Parlement européen

Lors de la session plénière du Parlement européen à Strasbourg, le vice-ministre des Affaires étrangères Vytautas Leškevičius a parlé au nom du Conseil de l’Union européenne des mesures prises par l'Union et les États membres pour faire face à l'afflux de réfugiés engendré par le conflit en Syrie, et il a déclaré que l’UE et ses pays membres ont fourni dès le début de l’aide aux Syriens malgré la crise économique. L’aide humanitaire de l’UE représente plus de 1,5 milliards d’euros, les deux tiers de cette somme proviennent des pays membres et 412 millions d’euros ont été collectés via les instruments non-gouvernementaux de l’UE.

« L’objectif de l’UE est non seulement de fournir une aide aux réfugiés, mais aussi de soutenir les pays et les communautés qui sont touchés par le flux toujours croissant de réfugiés. Le moyen le plus efficace d’y parvenir est d’agir de manière coordonnée en utilisant l’expérience aussi bien de l’UE que de chacun des pays membres », a déclaré le vice-ministre V.Leškevičius.

Concernant les tragiques événements de la semaine dernière près des côtes de Lampedusa,  V. Leškevičius a exprimé au nom du Conseil ses condoléances aux familles qui ont perdu des proches. Le vice-ministre a noté que l’Union européenne a besoin de solutions à long terme au niveau européen : les ministres européens de l’Intérieur en ont également discuté hier au Conseil qui a eu lieu au Luxembourg.

Le vice-ministre des Affaires étrangères s’est aussi exprimé sur le transport et la détention illégale de prisonniers par la CIA dans des pays européens, en indiquant que l’activité des services de sécurité nationale et d’espionnage relève de la compétence des pays membres et que la lutte contre le terrorisme doit s’effectuer dans le cadre du droit international.

Lors des débats sur la situation des Roms, le vice-ministre a souligné la préoccupation du Conseil concernant les problèmes sociaux des Roms, en particulier dans les domaines de l’éducation, de l’emploi, de la santé et du logement. L’amélioration de la situation des Roms est un objectif politique crucial à long terme qui requiert une grande implication de l’UE, des institutions nationales, des représentants des Roms et des organisations non-gouvernementales.

S’exprimant sur la propagation de l’extrémisme en Europe, le vice-ministre a indiqué que l’extrémisme est inacceptable dans une Europe moderne et c’est un défi pour la démocratie.

« L’extrémisme est une menace pour la structure de notre société et il encourage le racisme et la xénophobie, c’est pourquoi les pays membres devraient tout d’abord agir au niveau national. L’UE doit aussi se prononcer clairement contre l’extrémisme », a déclaré V. Leškevičius.

L’extrémisme est souvent accompagné de crimes de haine. La présidence lituanienne organise les 12 et 13 novembre, en coopération avec l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne, la conférence sur les droits fondamentaux « Combattre les crimes de haine dans l’UE ». Cette conférence invitera les décideurs et les praticiens à analyser des stratégies efficaces pour lutter contre les crimes de haine à l’aide des instruments juridiques et politiques au niveau tant national qu’européen.

Le vice-ministre V. Leškevičius et le président du Parlement européen Martin Schulz ont signé mercredi des documents sur des amendements du Code des douanes communautaire qui apportent plus de clarté juridique aux entreprises et administrations douanières nationales et des conditions plus favorables à la coopération douanière internationale, ainsi que des documents sur l’utilisation après le licenciement des employés des entreprises italiennes du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation (FEM), visant à apporter une aide supplémentaire aux travailleurs licenciés en raison de transformations structurelles fondamentales du système du commerce international, liées à la mondialisation, et les aider à se réinsérer dans le marché du travail. Le vice-ministre des Affaires étrangères a aussi été invité au déjeuner du président M. Schulz avec le président du Sénégal M. Sall.

Le vice-ministre des Affaires étrangères Vytautas Leškevičius s’est également exprimé mardi à la session plénière du Parlement européen au nom du Conseil de l’Union européenne sur l’approbation de la réalisation du budget 2011, la finalisation de l’espace européen de la recherche d’ici 2014 et la Convention sur la prévention et la lutte contre la violence familiale à l’égard des femmes.

Sélectionner tout

Par domaine politique

  • Affaires générales (GAC)
  • Affaires étrangères (CAE)
  • Affaires économiques et financières (ECOFIN)
  • Justice et affaires intérieures (JAI)
  • Emploi, politique sociale, santé et consommateurs (EPSCO)
  • Compétitivité (COMPET)
  • Transports, télécommunications et énergie (TTE)
  • Agriculture et pêche (AGRI)
  • Environnement (ENVI)
  • Éducation, jeunesse, culture et sport (EJC)

Calendrier des événements

Recherche Tous les événements
Précédant Suivant
Décembre 2013
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30
8
14
15
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
01 02 03 04 05
De 28.11.2013 à 29.11.2013
Troisième Sommet du Partenariat oriental

S‘abonner aux actualités

À propos abonnement