L’intégration de l’Union européenne et de ses partenaires orientaux dans le domaine des transports s’accélère

10 Octobre 2013, Mise à jour, 08:51 EET
  • RSS
  • Imprimer
Loading...
auteur: Le Conseil de l'Union européenne

Une avancée importante vers la création d’un espace européen unique des transports entre l’Union européenne et les voisins orientaux a été faite aujourd’hui lors de la réunion des ministres des Transports du Partenariat oriental au Luxembourg, destinée à accroître l’intégration entre l’UE et les pays partenaires orientaux : Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Moldavie et Ukraine.

Dans la déclaration des ministres a été confirmée la recommandation à la Commission européenne d’inclure le réseau régional de transport du Partenariat oriental dans le règlement du Réseau de transport transeuropéen (RTE-T) prolongeant ainsi le réseau RTE-T vers les pays du voisinage oriental de l’UE. Le réseau régional d’infrastructure des transports comprend les infrastructures entre les six partenaires orientaux de l’UE et leurs connexions avec le RTE-T.

Les ministres ont approuvé le réseau d’infrastructures des transports du Partenariat orientale : les cartes définissant les connexions de transport les plus importantes entre l’UE et les pays partenaires. Ce réseau a été développé de sorte qu’il corresponde aux connexions du RTE-T en Lituanie, Lettonie, Pologne et autres pays membres concernés. Il garantira une politique européenne des transports cohérente et à long terme à l’égard des voisins orientaux.

« L’intégration plus étroite du marché des transport de l’UE et des six pays partenaires est déterminée par toutes les missions activement mises en œuvre de la coopération du Partenariat oriental : l’harmonisation des textes législatifs, la formation d’un réseau régional d’infrastructures des transports et l’approbation des projets prioritaires. On a obtenu des résultats évidents en créant un espace de l’aviation unique, et nous espérons prochainement des succès similaires dans les domaines du transport ferroviaire et fluvial », a déclaré R. Sinkevičius.

La liste des projets d’infrastructures prioritaires dans les six pays partenaires a également été approuvée lors de la réunion des ministres des Transports du Partenariat oriental. Ces projets pourront être réalisés en utilisant un financement européen et des prêts des institutions financières internationales.

« Le transport est le secteur, où fonctionnent en premier lieu des intérêts rationnels et pragmatiques en recherchant une croissance économique pour son pays. Je pense que c’est pour cette raison que nous avons réussi dans un laps de temps relativement court à réaliser ces missions importantes », a déclaré le ministre lituanien des Transports en résumant les résultats de la réunion.

Il est prévu que les résultats du domaine des transports du Partenariat oriental seront approuvés au plus haut niveau politique au Sommet du Partenariat oriental qui aura lieu les 28 et 29 novembre à Vilnius.

Sélectionner tout

Par domaine politique

  • Affaires générales (GAC)
  • Affaires étrangères (CAE)
  • Affaires économiques et financières (ECOFIN)
  • Justice et affaires intérieures (JAI)
  • Emploi, politique sociale, santé et consommateurs (EPSCO)
  • Compétitivité (COMPET)
  • Transports, télécommunications et énergie (TTE)
  • Agriculture et pêche (AGRI)
  • Environnement (ENVI)
  • Éducation, jeunesse, culture et sport (EJC)

Calendrier des événements

Recherche Tous les événements
Précédant Suivant
Décembre 2013
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30
8
14
15
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
01 02 03 04 05
De 28.11.2013 à 29.11.2013
Troisième Sommet du Partenariat oriental

S‘abonner aux actualités

À propos abonnement