L’Europe attend l’Ukraine dans sa famille

20 Septembre 2013, Mise à jour, 14:31 EET
  • RSS
  • Imprimer
Loading...
auteur: Dž. G. Barysaitė

Vendredi 20 septembre (Yalta). La Présidente de la République de Lituanie a ouvert avec le Président ukrainien Viktor Ianoukovytch la conférence internationale de Yalta, destinée aux discussions sur les perspectives européennes de l'Ukraine.

La Présidente a souligné que l'Europe est prête à signer un accord d'association avec l'Ukraine lors du sommet de Vilnius en novembre. Aussi les derniers mois avant ce sommet sont-ils très importants pour l'Ukraine et pour toute l'UE. Les efforts de l'Ukraine dans le mois qui vient montreront si le pays est réellement déterminé à créer son avenir en Europe, ou bien s'il cède à la pression et aux menaces et abandonne les acquis et le travail des cinq dernières années.

« L'Ukraine est trop grande, trop forte et trop importante pour laisser les autres décider de son sort. Elle doit décider elle-même si elle veut suivre la voie européenne. L'Ukraine est aujourd'hui au centre de l'attention de tous les Européens qui se préoccupent de la sécurité et de la prospérité de notre continent. L'Europe attend et soutient l'Ukraine. Le sommet de Vilnius peut devenir le jour historique où l'Ukraine a choisi l'Europe, et l'Europe a choisi l'Ukraine », a dit la Présidente.

Selon le chef de l'Etat, pendant les deux mois qui restent avant le sommet de Vilnius, l'Ukraine doit résoudre le problème de la justice sélective et la question de Ioulia Tymochenko, adopter les réformes juridiques nécessaires dans le système légal et judiciaire, dans le domaine des élections, du ministère public, dans l'amélioration de l'environnement des entreprises, dans la lutte contre la corruption. D'après la Présidente, rien n'est fait tant que tout n'a été fait. Ces réformes sont tout d'abord bénéfiques au peuple ukrainien.

La Présidente affirme que la pression politique et les sanctions économiques sont utilisées pour empêcher l'intégration européenne de l'Ukraine et des autres partenaires orientaux. Aussi bien la Lituanie que l'Ukraine et d'autres pays de la région sont actuellement sous la pression économique. La Présidente a souligné que cette pression est illégale, qu'elle est un signe de faiblesse et une atteinte au droit international.

« Plus le sommet de Vilnius est proche, plus la pression monte. Je souhaite à l'Ukraine, à ses leaders et à son peuple de la force, de la volonté politique et de la détermination pour y faire face. L'Ukraine doit elle-même construire son avenir. L'Europe veut que l'Ukraine devienne son partenaire de plein droit. Un partenaire qui puisse contribuer au développement et à la sécurité de tout le continent », a dit la Présidente.

Le sommet de Vilnius aura lieu du 28 au 29 novembre. C'est un des événements majeurs de la présidence lituanienne du Conseil de l'UE. Il est prévu de signer lors de ce sommet un accord d'association entre l'UE et l'Ukraine et de parapher les accords d'association avec la Géorgie et la Moldavie.

Lors de sa visite, la Présidente rencontrera également le Président ukrainien Viktor Ianoukovytch pour un entretien bilatéral.

Sélectionner tout

Par domaine politique

  • Affaires générales (GAC)
  • Affaires étrangères (CAE)
  • Affaires économiques et financières (ECOFIN)
  • Justice et affaires intérieures (JAI)
  • Emploi, politique sociale, santé et consommateurs (EPSCO)
  • Compétitivité (COMPET)
  • Transports, télécommunications et énergie (TTE)
  • Agriculture et pêche (AGRI)
  • Environnement (ENVI)
  • Éducation, jeunesse, culture et sport (EJC)

Calendrier des événements

Recherche Tous les événements
Précédant Suivant
Décembre 2013
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30
8
14
15
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
01 02 03 04 05
De 28.11.2013 à 29.11.2013
Troisième Sommet du Partenariat oriental

S‘abonner aux actualités

À propos abonnement