Les ministres de l’UE aborderont l’éducation, la liberté des médias dans l’environnement numérique, l’inclusion sociale des jeunes et le rôle du sport dans l’économie de l’UE

25 Novembre 2013, Mise à jour, 11:16 EET
  • RSS
  • Imprimer
Loading...
auteur: Le Conseil de l'Union européenne

Lors du Conseil « Éducation, jeunesse, culture et sport » qui se tiendra les 25 et 26 novembre à Bruxelles, les ministres aborderont des questions d’actualité comme la formation numérique, l’inclusion sociale des jeunes et le futur plan de travail de l’UE en matière de politique de la jeunesse, la contribution du sport à l’économie de l’UE, la restitution des biens culturels ayant quitté illicitement un pays, ainsi que les questions audiovisuelles, liées à la liberté des médias et au pluralisme.

Lors du Conseil, la présidence lituanienne va initier toute une série de débats politiques importants, où se prononceront des experts invités de haut niveau.

Le 25 novembre, le ministre lituanien de l’Éducation et des Sciences Dainius Pavalkis dirigera une discussion sur les ressources éducatives ouvertes et la formation numérique.

« L’éducation avance devant la société. Par conséquent, concernant les nouvelles ressources éducatives massivement accessibles qui modifieront sans doute la notion traditionnelle d’éducation, nous devons nous interroger où l’éducation européenne en est actuellement et où nous voulons être à l’avenir », a déclaré D. Pavalkis.
Il est prévu que le Conseil de l’éducation approuve également les conclusions sur l’exercice efficace des fonctions de direction dans l’enseignement et la dimension mondiale de l’enseignement supérieur européen.

La partie du Conseil consacrée à la jeunesse a l’intention d’adopter les conclusions du Conseil relatives à l’amélioration de l'inclusion sociale des jeunes qui ne travaillent pas, ne suivent pas d’études ni de formation.

« Les conclusions du Conseil cherchent à attirer l’attention sur la situation complexe des jeunes et présenter pour régler ce problème quelques initiatives politiques, englobant la prévention, l’éducation, la formation informelle, l’emploi, et se concentrant sur le passage du système scolaire au marché du travail. Nous croyons que cela aidera les pays membres à prendre les mesures les plus efficaces pour résoudre les problèmes du chômage des jeunes et de leur inclusion sociale », a dit la ministre lituanienne de la Protection sociale et de l’Emploi Algimanta Pabedinskienė qui présidera la réunion du Conseil.

Les ministres discuteront du plan de travail de l’UE en matière de politique de la jeunesse, et ils aborderont les problèmes les plus importants pour les jeunes et les actions possibles au niveau européen pour les régler. Selon la ministre A. Pabedinskienė, cette discussion des ministres permettra de préparer un plan de travail européen dans le domaine de la jeunesse, prévoyant les priorités concrètes de la politique de la jeunesse et les mesures pour les atteindre.

Le 26 novembre, le ministre lituanien de la Culture Šarūnas Birutis présidera la session de la culture et de l’audiovisuel. Les ministres y rechercheront un point de vue commun sur la nouvelle version de la directive relative à la restitution de biens culturels ayant quitté illicitement le territoire d’un État membre. Cette directive modifiera celle en vigueur depuis 1993. La nouvelle directive cherche à faciliter les procédures de restitution des biens culturels ayant quitté illicitement le territoire d’un État membre. Les amendements proposés seront appliqués aux biens culturels classés trésors nationaux, illicitement emportés depuis 1993 et se trouvant actuellement sur le territoire d’un autre pays membre de l’UE.

Dans le secteur audiovisuel, il est prévu d’adopter les conclusions du Conseil sur la liberté des médias et le pluralisme dans l’environnement numérique, qui mettent l’accent sur l’importance de la liberté des médias et du pluralisme pour la démocratie, la croissance et la durabilité de l’économie. La Lituanie initie également des débats politiques concernant les changements sur un marché des médias et de l’audiovisuel, influencé par les technologies modernes, et leur importance pour le système de régulation actuel.

La partie du Conseil consacrée au sport prévoit d’adopter une recommandation sur la promotion d'une activité physique bienfaisante pour la santé (HEPA). Ce serait le premier document juridique de l’UE dans le domaine du sport. Selon le président de la réunion, le ministre lituanien de l’Intérieur Alfonsas Dailius Barakauskas, ce document est important du fait qu’il prévoit les moyens pour améliorer l’activité physique et la santé publique des Européens. Lors du Conseil, les ministres ont l’intention d’adopter les conclusions sur la contribution du sport à l’économie de l’UE, et en particulier le rôle du sport pour régler les problèmes du chômage des jeunes et de l’inclusion sociale, et aborder les principes de bonne gouvernance dans le sport qui impactent significativement le développement du secteur sportif.

Sélectionner tout

Par domaine politique

  • Affaires générales (GAC)
  • Affaires étrangères (CAE)
  • Affaires économiques et financières (ECOFIN)
  • Justice et affaires intérieures (JAI)
  • Emploi, politique sociale, santé et consommateurs (EPSCO)
  • Compétitivité (COMPET)
  • Transports, télécommunications et énergie (TTE)
  • Agriculture et pêche (AGRI)
  • Environnement (ENVI)
  • Éducation, jeunesse, culture et sport (EJC)

Calendrier des événements

Recherche Tous les événements
Précédant Suivant
Décembre 2013
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30
8
14
15
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
01 02 03 04 05
De 28.11.2013 à 29.11.2013
Troisième Sommet du Partenariat oriental

S‘abonner aux actualités

À propos abonnement