Le tabagisme des jeunes et l'avenir des systèmes de santé au menu des ministres de la Santé de l'UE

10 Juillet 2013, Mise à jour, 08:12 EET
  • RSS
  • Imprimer
Loading...
auteur: eu2013.lt

La réunion informelle de deux jours des ministres de la Santé, la première réunion informelle des ministres de l'UE sous la présidence lituanienne du Conseil, s'est achevée aujourd'hui à Vilnius, en Lituanie. Les différents représentants se sont concentrés sur trois thèmes : la durabilité des systèmes de santé, le bien-être psychique des personnes âgées et le tabagisme chez les jeunes. 

Ont participé à la réunion les ministres européens de la Santé, dont le lituanien Vytenis Povilas Andriukaitis, ainsi que le commissaire européen de la Santé et de la Consommation, M. Tonio Borg. 

La question de la prévention du tabagisme chez les jeunes a suscité de nombreuses critiques à l'encontre de l'industrie du tabac. Les intervenants ont souligné que près de 100 millions de personnes sont décédées des suites de maladies liées au tabagisme au cours du XXième siècle, et que l'objectif de l'industrie du tabac est d'élargir son vivier de clients, en rendant l'utilisateur dépendant le plus tôt possible.

« L'industrie du tabac vise par ses investissements la jeunesse, et élargit de manière constante sa base de clients. Les États membres de l'UE sont déterminés à se battre pour l'avenir de ses citoyens », a déclaré le ministre de la Santé Vytenis Povilas Andriukaitis. Les représentants ont convenu à l'unanimité qu'il est socialement et financièrement irresponsable de permettre au tabac de nuire aux citoyens de l'UE. 

Lors de l'examen de la question du bien-être psychique des personnes âgées, les représentants ont reconnu l'importance médicale, sociale et économique d'un vieillissement dans des conditions de santé les meilleures possible. Le commissaire M. Tonio Borg a souligné : « C'est à cause de problèmes de santé mentale que nous perdons des citoyens capables de créer de la valeur ajoutée ». Les représentants ont convenu que l'accent doit être mis sur la recherche de mesures pour une meilleure intégration des personnes qui souffrent de problèmes de santé psychique dans nos sociétés et sur le marché du travail. Ils ont ainsi souligné qu'une simple réduction du stress dans le monde du travail permettrait d'améliorer la situation.

Les représentants ont également traité la question fondamentale de la durée des systèmes de santé. Le ministre lituanien de la Santé Vytenis Povilas Andriukaitis a insisté sur le fait que les systèmes de santé européens sont confrontés à des défis gigantesques : une démographie bouleversée, de grandes difficultés économiques et de nouvelles technologies à assimiler.

« Les systèmes de santé sont très coûteux mais ne répondent pas aux besoins des citoyens de l'UE. Les systèmes de santé doivent non seulement être prêts à relever ces défis, mais aussi à les devancer : quelqu'un a-t-il déjà imaginé le sort d'un Etat dans lequel le système de santé national viendrait à faire faillite ? » a déclaré le ministre lituanien de la Santé.

Sélectionner tout

Par domaine politique

  • Affaires générales (GAC)
  • Affaires étrangères (CAE)
  • Affaires économiques et financières (ECOFIN)
  • Justice et affaires intérieures (JAI)
  • Emploi, politique sociale, santé et consommateurs (EPSCO)
  • Compétitivité (COMPET)
  • Transports, télécommunications et énergie (TTE)
  • Agriculture et pêche (AGRI)
  • Environnement (ENVI)
  • Éducation, jeunesse, culture et sport (EJC)

Calendrier des événements

Recherche Tous les événements
Précédant Suivant
Décembre 2013
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30
8
14
15
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
01 02 03 04 05
De 28.11.2013 à 29.11.2013
Troisième Sommet du Partenariat oriental

S‘abonner aux actualités

À propos abonnement