Le ministre lituanien des Affaires étrangères : les sanctions de l’UE sont des mesures efficaces

19 Novembre 2013, Mise à jour, 11:36 EEST
  • RSS
  • Imprimer
Loading...
auteur: eu2013.lt

« Les sanctions de l’Union européenne sont efficaces et doivent être appliquées en même temps que le dialogue politique », a dit le ministre lituanien de l’Affaires étrangères Linas Linkevičius, en inaugurant le 18 novembre à Bruxelles la discussion sur l’efficacité de la politique des sanctions.

« Pendant les dernières décennies, l’Union européenne est passée des embargos généraux aux sanctions intelligentes, et elles sont un des différents outils de la politique étrangère de l’Union européenne. Par conséquent, nous nous efforçons non seulement d’appliquer des sanctions, mais aussi de maintenir le dialogue politique, car la double approche se justifie le plus souvent », a dit L. Linkevičius.

La présidence lituanienne du Conseil de l’UE a organisé la discussion « Les sanctions de l’UE sont-elles efficaces ? » avec le Centre des politiques européennes (European Policy Centre). Une étude commune des quatre régimes de sanctions (contre la Biélorussie, l’Iran, Myanmar/la Birmanie et la Syrie) a été présentée. Sa principale conclusion est que les sanctions de l’UE atteignent habituellement les objectifs définis. L’étude montre aussi que les sanctions sont parfois mal interprétées comme cherchant à changer les régimes, on recommande aussi de mieux définir les objectifs des sanctions : montrer la désapprobation européenne d’une politique concrète et chercher à limiter les possibilités de la mettre en œuvre.

« Ces deux dernières années, les régimes de sanctions de l’UE ont considérablement augmenté. Ils sont maintenant plus ciblés et souvent orientés contre les domaines les plus importants des intérêts du pays concerné. Nous devons réévaluer leur impact, mais nous devons fonder l’évaluation sur les résultats plutôt que sur le nombre de personnes ou d’entreprises ciblées », a dit L. Linkevičius

Le ministre a reconnu que l’impact des sanctions sur l’économie de l’UE est inévitable, mais leur application intelligente n’empêche pas d’accroître les échanges commerciaux avec certains pays. Il a appelé l’UE à coordonner plus étroitement les actions entre ses institutions et les États membres.
Les sanctions européennes sont adoptées à l’unanimité par tous les pays membres de l’UE au Conseil de l’UE. Parmi les mesures les plus fréquemment appliquées, il y a l’interdiction d’exporter des armes, les restrictions économiques et financières, l’interdiction d’entrer sur le territoire de l’UE ainsi que le gel des avoirs des personnes et des entreprises sur le territoire de l’UE.

Lors la discussion, le coordinateur des sanctions du Département d’État américain Dan Fried et le coordinateur des sanctions du ministère suédois des Affaires étrangères Per Saland ont également pris la parole. Des représentants des institutions de l’UE et des États membres, des organisations non-gouvernementales, du monde des affaires et des médias ainsi que des scientifiques étaient aussi présents. Deux séminaires d’experts ont été organisés pendant la présidence lituanienne pour préparer l’étude, dont l’auteur est l’enseignant de l’Université de Groningen Francesco Giumelli.

Actualités liées

Sélectionner tout

Par domaine politique

  • Affaires générales (GAC)
  • Affaires étrangères (CAE)
  • Affaires économiques et financières (ECOFIN)
  • Justice et affaires intérieures (JAI)
  • Emploi, politique sociale, santé et consommateurs (EPSCO)
  • Compétitivité (COMPET)
  • Transports, télécommunications et énergie (TTE)
  • Agriculture et pêche (AGRI)
  • Environnement (ENVI)
  • Éducation, jeunesse, culture et sport (EJC)

Calendrier des événements

Recherche Tous les événements
Précédant Suivant
Décembre 2013
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30
8
14
15
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
01 02 03 04 05
De 28.11.2013 à 29.11.2013
Troisième Sommet du Partenariat oriental

S‘abonner aux actualités

À propos abonnement