Le ministre de la Santé V. P. Andriukaitis salue la décision du Parlement européen à commencer des négociations avec le Conseil de l’UE sur la directive sur le tabac

09 Octobre 2013, Mise à jour, 14:11 EET
  • RSS
  • Imprimer
Loading...
auteur: Reuters/Scanpix

Aujourd’hui, le ministre de la Santé Vytenis Povilas Andriukaitis a participé à la session du Parlement européen, où on a voté sur les amendements de la directive sur les produits du tabac (DPT). Les parlementaires ont adopté des mesures qui réduiront le tabagisme et renforceront la protection de la santé des citoyens de l’UE.

Selon le ministre V. P. Andriukaitis, un tel résultat était attendu : « Nous avons travaillé systématiquement dans cette direction. Les nombreuses réunions bilatérales et les contacts permanents avec les parlementaires européens ont permis d’unir les hommes politiques, dont la priorité est la santé des citoyens européens. Nous sommes prêts à poursuivre le travail avec le Parlement européen et créer des conditions pour que les amendements de la DPT soient adoptés pendant la présidence lituanienne du Conseil de l’UE ».

S’adressant aux membres du Parlement européen, V. P. Andriukaitis a rappelé que le tabac est la plus grande menace pour la santé évitable dans toute l’UE. Selon le ministre, les morts précoces à cause de la consommation du tabac sont non seulement une tragédie personnelle et une perte pour la société, mais elles ont aussi des conséquences économiques directes. Les spécialistes considèrent que l’UE subit chaque année 500 milliards d’euros de pertes à cause de ses morts précoces.

Le Parlement européen a approuvé les propositions d’interdire les cigarettes au menthol et autres arômes particulièrement dangereuses pour la santé en raison de son caractère. Afin que les pays membres s’adaptent plus facilement à ces changements, la règle entrera en vigueur après une période de transition prévue. Ils ont été également approuvé que 65 % de la superficie des paquets de cigarettes et des produits de tabac pour pipe ou à rouler doit être destinée aux avertissements sur le danger de ces produits pour la santé. Toutefois, le Parlement européen n’a pas adopté la proposition de classer les cigarettes électroniques dans le secteur pharmaceutique : les parlementaires se sont entendus pour rattacher la régulation des cigarettes électroniques à la catégorie des droits des consommateurs. On n’a pas donné d’accord à l’interdiction des cigarettes fines.

Le discours du ministre de la Santé V. P. Andriukaitis a fait une grande impression aux parlementaires, qui ont pris part au vote, et il a été applaudi. Le ministre V. P. Andriukaitis a choisi non pas le langage bureaucratique habituel au Parlement européen, mais une approche émotionnelle et personnelle. V. P. Andriukaitis a révélé aux parlementaires que ses deux frères sont morts de maladies liées à la consommation de produits du tabac et il a rappelé aux représentants des différents pays qu’ils sont responsables des millions d’Européens qui ont déjà souffert ou souffriront encore à cause des maladies et des morts liées au tabagisme.

Sélectionner tout

Par domaine politique

  • Affaires générales (GAC)
  • Affaires étrangères (CAE)
  • Affaires économiques et financières (ECOFIN)
  • Justice et affaires intérieures (JAI)
  • Emploi, politique sociale, santé et consommateurs (EPSCO)
  • Compétitivité (COMPET)
  • Transports, télécommunications et énergie (TTE)
  • Agriculture et pêche (AGRI)
  • Environnement (ENVI)
  • Éducation, jeunesse, culture et sport (EJC)

Calendrier des événements

Recherche Tous les événements
Précédant Suivant
Décembre 2013
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30
8
14
15
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
01 02 03 04 05
De 28.11.2013 à 29.11.2013
Troisième Sommet du Partenariat oriental

S‘abonner aux actualités

À propos abonnement