L’attention s’est portée sur les pays du voisinage oriental et la Syrie à la réunion informelle des ministres des Affaires étrangères

07 Septembre 2013, Mise à jour, 17:35 EET
  • RSS
  • Imprimer
Loading...
auteur: EU2013

Lors de la réunion informelle des ministres des Affaires étrangères de l’Union européennes (Gymnich) les 6 et 7 septembre à Vilnius, la préparation du conseil européen sur la défense de décembre et l’actualité de la politique du Partenariat oriental et du voisinage méridional de l’Union européenne ont été abordées.

La Haute Représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Catherine Ashton a présidé la réunion.

Le ministre lituanien des Affaires étrangères Linas Linkevičius a souligné que la discussion sur la question du Partenariat oriental est très importante pour mettre en œuvre l’engagement des ministres à parler régulièrement des progrès dans ce domaine.

« Les pays membres expriment leur solidarité et un soutien ferme aux pays du programme du Partenariat oriental qui ont choisi le chemin de l’Europe. La pression de la Russie sur l’Ukraine et les autres partenaires orientaux va se renforcer, par conséquent il est important que cette question reste à l’agenda de l’UE. Nous devons réfléchir à la façon d’aider ces pays pour faire face à une pression de cette nature », a déclaré L. Linkevičius. Il a également présenté à ses homologues la préparation à la réunion des chefs d’État des pays de l’UE et du partenariat oriental qui aura lieu les 28 et 29 novembre.

Le Secrétaire d’État américain John Kerry, en visite à Vilnius, a participé à la session du 7 septembre. Il a présenté le déroulement du processus de paix au Proche-Orient et souligné le rôle de l’UE dans ce processus. Le président du Comité des affaires étrangères du Parlement européen Elmar Brok a également assisté à cette session.

Le ministre lituanien des Affaires étrangères a souligné qu’en cas d’utilisation d’armes chimiques en Syrie la communauté internationale ne peut pas restée à l’écart. Il s’agit en premier lieu de la responsabilité des membres du Conseil de sécurité des Nations Unies. Avec un nombre de preuves croissant sur une attaque chimique par le régime d’Assad, L. Linkevičius a condamné l’usage des armes chimiques et il a insisté sur le fait que les personnes responsables doivent répondre de leurs actes. 


Lors de la discussion sur la politique de sécurité et de défense commune de l’UE, L. Linkevičius a souligné la nécessité de réagir de façon appropriée aux nouveaux défis de sécurité, en particulier cybernétique et énergétique, et de coordonner l’action de l’UE avec les partenaires internationaux.
 

Sélectionner tout

Par domaine politique

  • Affaires générales (GAC)
  • Affaires étrangères (CAE)
  • Affaires économiques et financières (ECOFIN)
  • Justice et affaires intérieures (JAI)
  • Emploi, politique sociale, santé et consommateurs (EPSCO)
  • Compétitivité (COMPET)
  • Transports, télécommunications et énergie (TTE)
  • Agriculture et pêche (AGRI)
  • Environnement (ENVI)
  • Éducation, jeunesse, culture et sport (EJC)

Calendrier des événements

Recherche Tous les événements
Précédant Suivant
Décembre 2013
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30
8
14
15
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
01 02 03 04 05
De 28.11.2013 à 29.11.2013
Troisième Sommet du Partenariat oriental

S‘abonner aux actualités

À propos abonnement