La stratégie européenne de la région de la mer Baltique : une participation plus active et l’aspect pratique des décisions sont particulièrement importants dans la nouvelle période

28 Octobre 2013, Mise à jour, 13:17 EET
  • RSS
  • Imprimer
Loading...
auteur: Olga Posaškova (Secrétariat général du Seimas)

Les événements de la réunion commémorative du L COSAC ont commencé par une discussion informelle des représentants des parlements de 8 pays de l’Union européenne (UE) (Suède, Danemark, Estonie, Finlande, Allemagne, Lettonie, Lituanie et Pologne) et du Parlement européen sur l’actualité de la mise en œuvre de la stratégie européenne de la région de la mer Baltique (ci-après « la Stratégie »).

Le vice-président du Seimas et vice-président de la Commission des affaires européennes Petras Auštrevičius, qui présidait la réunion, a déclaré que la Stratégie est le premier projet de cette nature de la coopération macro-régionale de l’UE, par conséquent de son succès et des résultats obtenus dépendront les autres projets similaires et les nouvelles initiatives.

Selon P. Auštrevičius, quatre ans après l’adoption de la Stratégie (octobre 2009), on peut déjà faire certaines conclusions. Selon le vice-président du Seimas, la Stratégie commence une nouvelle période, où une implication plus active des parlements nationaux et l’aspect pratique des discussions organisées sont particulièrement importants. Cela devrait aider à identifier les problèmes existants et trouver les moyens le plus efficaces de les résoudre.

« Nous pensons que les très grands projets d’infrastructures, énergétiques et autres projets d’investissement dans la région de la mer Baltique requièrent un accord politique plus large, une compréhension plus grande entre les partenaires ainsi qu’une implication plus importante de la société ». « Le facteur essentiel de la réussite de la Stratégie est une gestion intégrée et coordonnée de la région de la mer Baltique, un accord entre les différentes couches de la société et une coopération entre les autorités régionales et locales dans tous les pays. Sans cette intégration, les objectifs de la Stratégie seront difficiles à atteindre... Le succès de la Stratégie dépendra du poids politique et de l’attention qu’on lui accordera au plus haut niveau politique dans chaque région », a souligné P. Auštrevičius.

Le directeur de la direction régionale de la coopération régionale européenne de la Commission européenne (CE) Jose Palma Andres a accentué l’importance de l’implication des gouvernements, des ministères et des autorités locales des pays de la région, ainsi que la nécessité de constitution et de financement de plans concrets. Il a souligné que, dans le budget de l’UE pour 2014-2020, il est nécessaire de prévoir des ressources pour la réalisation des objectifs concrets de la Stratégie. J. P. Andres a aussi parlé du rôle des parlements nationaux, en disant aux parlementaires « vous êtes élus et vous savez le mieux ce dont les gens ont besoin ».

Lors de discussion, les participants ont abordé, entre autres, les prochains travaux de la coopération et leurs formes.

Une mise en œuvre de la stratégie européenne de la région de la mer Baltique efficace et une coopération régionale renforcée sont une des priorités de la présidence lituanienne du Conseil de l’UE.

Sélectionner tout

Par domaine politique

  • Affaires générales (GAC)
  • Affaires étrangères (CAE)
  • Affaires économiques et financières (ECOFIN)
  • Justice et affaires intérieures (JAI)
  • Emploi, politique sociale, santé et consommateurs (EPSCO)
  • Compétitivité (COMPET)
  • Transports, télécommunications et énergie (TTE)
  • Agriculture et pêche (AGRI)
  • Environnement (ENVI)
  • Éducation, jeunesse, culture et sport (EJC)

Calendrier des événements

Recherche Tous les événements
Précédant Suivant
Décembre 2013
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30
8
14
15
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
01 02 03 04 05
De 28.11.2013 à 29.11.2013
Troisième Sommet du Partenariat oriental

S‘abonner aux actualités

À propos abonnement