La Présidente a officiellement lancé à Strasbourg la présidence lituanienne du Conseil de l'UE

03 Juillet 2013, Mise à jour, 15:07 EET
  • RSS
  • Imprimer
Loading...
auteur: Dž. G. Barysaitė

La Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė a présenté lors de la session plénière du Parlement européen à Strasbourg les priorités et les principaux travaux de la présidence lituanienne et a répondu aux questions des députés. C'est le début officiel de la présidence lituanienne de l'UE qui durera six mois.

Selon la Présidente, l'agenda de la présidence lituanienne est ambitieux et très important pour tous les citoyens européens. Pendant ces six mois la Lituanie devra trouver un accord sur plus de 300 textes juridiques de l'UE, indispensables pour assurer la croissance économique durable dans l'Union européenne, pour réduire le chômage des jeunes et les prix de l'énergie, pour garantir le voisinage sûr.

« Après avoir souffert cinq années d'une situation économique difficile, les gens attendent des résultats concrets. Ce qui nous oblige donc à prendre de nombreuses décisions et à ouvrir de nouvelles possibilités à nos citoyens en une courte période de temps. Pour y parvenir il nous faut une volonté politique et une coordination des actions de tous - des institutions de l'UE et des gouvernements nationaux. La Lituanie est prête à mobiliser toutes les forces européennes afin de trouver un accord en faveur d'un avenir meilleur, plus fort et plus uni pour nous tous », a dit la Présidente.

Abordant l'importance des décisions urgentes à prendre, la Présidente a mis en valeur l'unité des Lituaniens : « Je représente un pays qui connaît parfaitement le prix élevé des choix difficiles, mais qui comprend également les avantages à tirer de ces décisions difficiles, quand elles sont prises. Grâce à la résolution des citoyens de mon pays, l'économie lituanienne connaît actuellement la plus rapide croissance en Europe. Je représente un pays qui puise sa force dans son unité. »

Selon le chef de l'Etat, il est très important de trouver un accord entre les Etats membres et d'assurer que tous les Etats membres ainsi que des secteurs problématiques puissent bénéficier du financement prévu dans le budget de l'Union européenne le plus rapidement possible, dès le début de 2014. Après un accord politique sur le budget pluriannuel de l'UE, la Lituanie cherchera un accord sur 70 textes législatifs importants pour la mise en œuvre du budget.
Selon la Présidente, le marché intérieur est la plus grande réussite économique de l'Union européenne. Il est donc indispensable de profiter efficacement de ses opportunités, de créer les marchés intérieurs de l'énergie, numérique et des services qui fonctionnent bien.

Le chef de l'Etat a souligné que l'intégration du marché intérieur de l'énergie de l'UE suffirait pour réduire considérablement des ressources énergétiques et améliorer la compétitivité de l'UE. Il a été calculé que l'achèvement du marché intérieur en 2015 permettra à l'UE de faire des économies de près de 35 milliards d'euros rien que sur les dépenses en énergie électrique.

« Aujourd'hui les habitants et les entreprises payent trop cher l'énergie. Ceci réduit notre compétitivité économique et le pouvoir d'achat des consommateurs. L'absence de marché intérieur de l'énergie provoque l'absence de sécurité énergétique. Nous avons convenu que le marché intérieur de l'énergie doit être achevé d'ici à 2014, et qu'aucun Etat membre ne doit rester isolé des réseaux électriques et gaziers européens d'ici à 2015 », a souligné la Présidente en abordant l'agenda énergétique.

Lors de la présidence lituanienne, la conférence de l'achèvement du marché intérieur aura lieu à Vilnius le 4 et le 5 novembre pour décider des projets les plus importants pour l'Europe.
La Présidente a également souligné l'importance de la numérisation de l'économie européenne. Lors de la présidence lituanienne, deux événements relatifs aux questions du marché numérique et au développement du marché numérique auront lieu : le Conseil européen en octobre et la Conférence européenne sur la recherche et l'innovation (ICT2013) début novembre.

Une Europe ouverte est la troisième priorité de la présidence lituanienne. Lors de la présidence, les accords de libre-échange avec les Etats-Unis et le Japon seront négociés, une plus forte intégration entre l'UE et ses partenaires orientaux sera recherchée. Selon la Présidente, les partenaires de l'UE ayant fait le choix européen doivent savoir qu'ils sont attendus et qu'ils pourront rejoindre la famille européenne dès qu'ils seront prêts. Lors du sommet de Vilnius en novembre les décisions importantes devraient être prises : on prévoit de signer l'accord d'association avec l'Ukraine, mener à bien des négociations et parapher des accords avec la Moldavie, la Géorgie et l'Arménie.

Sélectionner tout

Par domaine politique

  • Affaires générales (GAC)
  • Affaires étrangères (CAE)
  • Affaires économiques et financières (ECOFIN)
  • Justice et affaires intérieures (JAI)
  • Emploi, politique sociale, santé et consommateurs (EPSCO)
  • Compétitivité (COMPET)
  • Transports, télécommunications et énergie (TTE)
  • Agriculture et pêche (AGRI)
  • Environnement (ENVI)
  • Éducation, jeunesse, culture et sport (EJC)

Calendrier des événements

Recherche Tous les événements
Précédant Suivant
Décembre 2013
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30
8
14
15
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
01 02 03 04 05
De 28.11.2013 à 29.11.2013
Troisième Sommet du Partenariat oriental

S‘abonner aux actualités

À propos abonnement