La modernisation de l'administration publique favorisera la compétitivité commerciale de l'UE

24 Juillet 2013, Mise à jour, 08:54 EEST
  • RSS
  • Imprimer
Loading...
auteur: eu2013.lt

La modernisation de l'administration publique – en particulier le passage des marchés publics à un support numérique – peut devenir un moyen efficace pour accroître la compétitivité en Europe. C'est ce qu'ont souligné les ministres des pays de l'Union européenne (UE) en charge du marché intérieur et de l'industrie, lors de la réunion informelle du Conseil Compétitivité qui s'est tenue à Vilnius les 22 et 23 juillet.

La réunion des ministres a été présidée par le ministre lituanien de l'Economie Evaldas Gustas. La Commission européenne était représentée lors de cette rencontre par le Vice-Président de la Commission européenne en charge de l'industrie et de l'entrepreneuriat, Antonio Tajani, et par le membre de la Commission européenne en charge du marché intérieur et des services, Michel Barnier.

Au cours de leur réunion informelle les ministres européens en charge du marché intérieur et de l'industrie ont discuté des marchés publics intelligents, de la transparence de l'activité et de la responsabilisation des entreprises dirigées par les Etats, ainsi que des réactions de l'administration publique face aux besoins des petites et moyennes entreprises (PME). Les ministres ont décidé d'encourager les Etats membres à passer plus rapidement à des marchés publics complètement électroniques et à garantir une mise en œuvre sans heurts et coordonnée de ce changement.

« La numérisation des marchés publics peut aider les Etats membres à en tirer un profit maximal. Nous mettons l'accent sur le passage à des achats publics complètement électroniques – de l'appel d'offres jusqu'à la présentation d'une facture électronique et à son règlement. Cela contribuera à la rationalisation des dépenses publiques, à la simplification des achats et deviendra une nouvelle source de croissance économique » a déclaré E. Gustas.

Au cours de la rencontre les ministres ont aussi noté l'importance des marchés publics pour les produits innovants et les services, dont la demande sur le marché peut ainsi s'accroître.

Evoquant le thème des entreprises dirigées par les Etats, les ministres ont souligné leur rôle à jouer pour les économies et la compétitivité des pays membres, et ont discuté du besoin d'échanger sur les bonnes pratiques des pays membres dans ce domaine. Les entreprises publiques qui agissent dans des secteurs aussi fondamentaux que l'infrastructure, l'énergie, les services financiers, fournissent à la société des services essentiels et créent une part non négligeable du produit intérieur brut.

D'après le ministre de l'Economie, les propriétaires de ces entreprises sont, bien qu'indirectement, les citoyens eux-mêmes ; c'est pourquoi ils doivent savoir comment est gérée leur richesse. Par conséquent, la transparence de l'activité et la responsabilisation des entreprises publiques constituent des conditions essentielles pour garantir une gestion efficace du patrimoine de l'Etat et un profit maximal pour la société.

Au cours de leurs discussions sur les PME, les ministres ont souligné le fait que l'administration publique doit satisfaire aux besoins des PME et demander le moins de dépenses possibles. Les pays membres sont invités à garantir l'application d'un test PME aux actes législatifs en préparation et à promettre des mesures pour simplifier l'acquisition des licences d'activité commerciale.

« Les petites et moyennes entreprises constituent la force motrice de notre économie et exercent une influence essentielle sur le développement économique de l'Europe. C'est pourquoi nous devons améliorer les services administratifs pour les petites et moyennes entreprises et diminuer les dépenses administratives » a déclaré le ministre lituanien de l'Economie.

Les ministres ont évoqué l'entrepreneuriat féminin, un ressort pour les affaires qui a un grand potentiel et un aspect social hautement positif. Les ministres ont souligné que les femmes qui se lançaient dans les affaires et s'y consacraient rencontraient plus de difficultés que les hommes, et que pour cette raison il était nécessaire de prendre des mesures pour inciter l'entrepreneuriat des femmes et laisser s'exprimer leurs aptitudes à la créativité et l'innovation, les pays membres devant échanger au niveau de l'Union européenne sur les bonnes pratiques encourageant l'entrepreneuriat féminin.

La présidence lituanienne récapitulera les résultats des discussions qui ont eu lieu au cours de la réunion informelle des ministres du Conseil Compétitivité en charge du marché intérieur et de l'industrie. Les avis émis par les participants aideront à la rédaction des conclusions du Conseil Compétitivité.

Au cours de la réunion informelle du Conseil Compétitivité de l'UE du 24 juillet, les ministres de l'Education et des Sciences poursuivront les discussions en abordant les thèmes liés à la recherche.

Sélectionner tout

Par domaine politique

  • Affaires générales (GAC)
  • Affaires étrangères (CAE)
  • Affaires économiques et financières (ECOFIN)
  • Justice et affaires intérieures (JAI)
  • Emploi, politique sociale, santé et consommateurs (EPSCO)
  • Compétitivité (COMPET)
  • Transports, télécommunications et énergie (TTE)
  • Agriculture et pêche (AGRI)
  • Environnement (ENVI)
  • Éducation, jeunesse, culture et sport (EJC)

Calendrier des événements

Recherche Tous les événements
Précédant Suivant
Décembre 2013
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30
8
14
15
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
01 02 03 04 05
De 28.11.2013 à 29.11.2013
Troisième Sommet du Partenariat oriental

S‘abonner aux actualités

À propos abonnement