Chef de l’OTAN A. F. Rasmussen : il est nécessaire d’investir dans le partenariat fort OTAN-UE

09 Septembre 2013, Mise à jour, 14:11 EET
  • RSS
  • Imprimer
Loading...
auteur: Olga Posaškova

Dans son discours au Seimas, prononcé lors de la Conférence interparlementaire pour la politique étrangère et de sécurité commune et la politique de sécurité et de défense commune, le Secrétaire général de l’OTAN Anders Fogh Rasmussen a estimé que la sécurité reposait à la fois sur les investissements dans l’OTAN et dans un partenariat fort OTAN–UE. « Je crois en l’Europe et en l’OTAN et je suis sûr que les Européens ne doivent pas rester de simples observateurs dans le monde. Nous pouvons et nous devons y être des acteurs actifs », a-t-il déclaré.

Selon le Secrétaire général de l’OTAN, au cours des quatre dernières années la plupart des alliés européens de l’OTAN ont réduit leurs dépenses pour la défense tandis que des défis de sécurité globaux entraînés par l’instabilité, la prolifération des armes, le terrorisme, les cyberattaques et d’autres phénomènes n’ont cessé de s’accentuer. « Pour surmonter ces défis, il est nécessaire de recourir aux instruments de la puissance douce, ceux-ci devant toutefois s’accompagner des capacités militaires appropriées », a noté A. F. Rasmussen. Il a estimé que si l’Europe n’augmentait pas sa contribution financière et politique dans la défense et la sécurité, elle risquait à l’avenir de perdre son influence à l’échelle mondiale.

A. F. Rasmussen a souligné que l’OTAN et l’UE partageaient les mêmes valeurs, étaient confrontées aux mêmes défis et poursuivaient le même chemin en vue d’un objectif commun – une Europe qui continue à incarner une force du bien dans le monde et dont les citoyens se partagent la responsabilité de la sécurité. Au sujet de l’avenir de la coopération OTAN–UE, le Secrétaire général de l’OTAN a déclaré que la mise en œuvre de projets similaires ne devait pas faire l’objet de concurrence. Pour lui, la clé du succès réside dans la coopération et non pas dans la duplication.

Sur la situation en Syrie, A. F. Rasmussen a souligné que les alliés de l’OTAN avaient condamné l’attaque dans les termes les plus forts et estimé que les coupables devaient en répondre. Selon lui, la situation en Syrie montre que le monde continue à faire face aux défis en matière de sécurité et qu’il est extrêmement important d’être prêts à les relever ensemble.

Le Secrétaire général de l’OTAN a remercié la Lituanie, assurant sa première présidence du Conseil de l’Union européenne, d’avoir lancé un appel à la coopération entre l’UE et l’OTAN. Selon A. F. Rasmussen, la Lituanie a démontré que les questions majeures pouvaient être traitées ensemble. « Elle a beaucoup contribué à nos opérations, y compris notre mission permanente en Afghanistan. La Lituanie a également été un chef de file dans le débat sur la sécurité énergétique. Je serai vraiment heureux de visiter le Centre pour la sécurité énergétique qui ouvre aujourd’hui ses porte à Vilnius », a déclaré le Secrétaire général de l’OTAN A. F. Rasmussen.

Pour plus d’informations sur la Conférence interparlementaire pour la politique étrangère et de sécurité commune et la politique de sécurité et de défense commune, veuillez consulter le site internet de la dimension parlementaire de la présidence lituanienne du Conseil de l’Union européenne.

 

Sélectionner tout

Par domaine politique

  • Affaires générales (GAC)
  • Affaires étrangères (CAE)
  • Affaires économiques et financières (ECOFIN)
  • Justice et affaires intérieures (JAI)
  • Emploi, politique sociale, santé et consommateurs (EPSCO)
  • Compétitivité (COMPET)
  • Transports, télécommunications et énergie (TTE)
  • Agriculture et pêche (AGRI)
  • Environnement (ENVI)
  • Éducation, jeunesse, culture et sport (EJC)

Calendrier des événements

Recherche Tous les événements
Précédant Suivant
Décembre 2013
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30
8
14
15
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
01 02 03 04 05
De 28.11.2013 à 29.11.2013
Troisième Sommet du Partenariat oriental

S‘abonner aux actualités

À propos abonnement